Iran-Irak-Syrie : aux frontières d’un Orient compliqué, la matinale de France Culture

Lien vers le podcast : https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/iran-irak-syrie-aux-frontieres-dun-orient-complique

Le 19 mai, 55 millions d’électeurs iraniens sont appelés aux urnes pour choisir leur prochain président. Si les 5 candidats ont été préalablement filtrés et approuvés par le Conseil des Gardiens de la Révolution, les électeurs iraniens ont le choix entre des orientations politiques très différentes.

Des militantes favorables à Ebrahim Raisi, candidat à l'élection présidentielle iranienne qui se déroulera le 19 mai 2017
Des militantes favorables à Ebrahim Raisi, candidat à l’élection présidentielle iranienne qui se déroulera le 19 mai 2017 Crédits : ATTA KENAREAFP

Alors que l’élection de Donald Trump a mis en danger l’accord historique sur le nucléaire conclu en 2015, les iraniens doivent décider si ils veulent poursuivre la politique d’ouverture nationale et de conciliation internationale prônée par le Président Rohani, candidat à sa propre réélection, ou au contraire revenir à une diplomatie plus hostile à l’égard des américains et du monde occidental, comme le prône Ebrahim Raisi, candidat des conservateurs.

Au-delà des questions internationales et sociétales, il semblerait que cette élection se jouera finalement, comme souvent, sur les questions économiques.

Pour en discuter aujourd’hui dans Les Matins de France Culture, Guillaume Erner reçoit Amélie M. Chelly.

Retrouvez ici la deuxième partie de l’émission, avec Jean-Paul Chagnollaud.

Intervenants

  • Amélie Chelly : sociologue, spécialiste de l’Iran. Auteure d’ “Iran, autopsie du chiisme politique” à paraître le 19 mai aux éditions du Cerf.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*